• Improvisons.be

La folle poursuite : imagination et réactivité

Nombre : en petits groupes (peut se faire seul aussi)

Âge : à partir de 6 - 7 ans

Lieu : partout

Créativité - Cohésion de groupe - Imagination - réactivité

Difficulté : Facile


Déroulement :

Exercice d'échauffement permettant de développer l'imaginaire et la réactivité. L'exercice peut fonctionner en petit groupe ou seul devant le groupe.

L'animation lit le texte ci-dessous en respectant les silences et la ponctuation. L'animateur peut aussi laisser plus d'espace à la création sur scène.

Le ou les participants se lancent dans l'histoire en recréant la situation physiquement (déplacements, courses, chutes, sensations, émotions,...)


L'animateur doit pouvoir s'arrêter de lire quand il voit qu'il se passe quelque chose d'intéressant sur scène - en tout cas, les silences doivent être suffisamment longs pour permettre aux comédiens de s'installer.


Texte :

Minuit ! La lune dispense une maigre lueur et il fait froid, pourtant il me faut avancer.

Je marche à grands pas, cherchant du regard des repères pour ne pas chuter. Le sol est glissant … la pluie sans doute …

Derrière moi, j’entends des cris, des aboiements, la meute est lancée à mes trousses. Il me faut accélérer le pas. Brusquement une racine bloque ma cheville droite, c’est la chute. Je me redresse rapidement et je reprends ma course. Un tronc d’arbre en travers sur le chemin … il me faut l’enjamber. Les bruits de la poursuite se sont rapprochés … je cherche une issue … traverser le cours d’eau me paraît être la seule solution. Je plonge littéralement … l’eau est froide … je progresse avec difficulté … sous mes pieds, les galets sont glissants … je cherche mon équilibre … voila, je suis de l’autre coté, la pente est rude … je suis plié en deux par l’effort et mes mains cherchent des racines pour s’y agripper et franchir les derniers mètres. Devant moi, une crevasse … j’avise un nouveau tronc d’arbre jeté entre les deux rives du ravin … un regard en arrière … j’aperçois déjà les premiers chiens lancés à ma poursuite … puis les hommes en arme … plus d’hésitation, je traverse en évitant de regarder le sol trente mètres plus bas.

Je suis de l’autre coté … une balle siffle près de mes oreilles je me jette au sol en roulant sur moi-même, puis je me redresse en dégainant mon arme, prêt à faire feu et à défendre chèrement ma vie … le staccato furieux d’une kalachnikov me fait m’accroupir davantage pour riposter … je me lève aussitôt et j’entame un sprint en zigzag pour éviter les rafales … je plonge à travers la déchirure spatiotemporelle … ouf ! Je suis sauvé !


Variante :

Le texte n'est pas unique, il y a moyen de jouer avec plusieurs textes différents selon la taille du groupe.

Il est également possible de raconter des histoires connues (Blanche Neige par exemple) en demandant aux participants de recréer quelque chose de nouveau.


Astuce :

L'animateur peut jouer aussi sur la façon de dire le texte, selon la force de la phrase, des mots, les participants vont devoir s'adapter. Si l'animateur chuchote, peut-être que les participants vont devoir marcher plus lentement, sur la pointe des pieds...




Posts récents

Voir tout
  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon